3 conseils pour l’installation d’une terrasse en bois composite

Une belle terrasse est un atout dans le jardin et afin d’en profiter pleinement, les étapes de sa construction sont importantes. En bois composite, il est encore plus important de suivre les recommandations du fabricant.

Etape n°1 : la préparation du sol

Pour l’installation d’une terrasse en bois composite, la préparation du sol est une étape importante. Cette préparation varie suivant le type de sol existant, qu’il soit en béton, synthétique, en gazon ou autres, le sol devra être plat, régulier et stable. Autrement, il faut passer par le nivellement.

Vient ensuite l’installation du lambourdage. Cette étape est obligatoire puisque le bois composite ne doit pas être en contact direct avec le sol. Le lambourdage offre l’espace nécessaire entre le sol et la terrasse en bois composite, facilitant la circulation des eaux pluviales et la ventilation des lames. La pose d’un film géotextile est conseillée afin de limiter les effets de l’humidité

Trois types de lambourdage sont disponibles sur le marché : le lambourdage en bois composite pour les sols en béton ; le lambourdage en bois de classe IV, traité et autoclave et le lambourdage en aluminium. Ces trois matériaux offrent chacun des avantages et des inconvénients.

Les plots seront ensuite fixés dans le sol et ils recevront les lambourdes. Les clips de fixation des lames seront ensuite solidarisés sur les lambourdes. Ces clips sont importants puisque ce sont les seules fixations pour le bois composite.

Les lames de bois composite peuvent alors être installées sur le lambourdage. Il est important d’utiliser des joints de dilatation entre les lames ainsi, les lames resteront toujours planes.

Les erreurs à éviter

Lors de l’installation de la terrasse en bois composite, quelques erreurs sont à éviter. La terrasse en bois composite est installée en extérieur, il est donc important de bien choisir la qualité du matériau.

L’importance du lambourdage a été évoquée il ne faut donc pas commettre l’erreur de l’ignorer. Lors de la fixation des lames, l’espace de dilatation a aussi son importance puisque le bois composite augmente en longueur et en largeur sous l’effet de la chaleur.

Le choix de la couleur est un autre point à voir. Suivant le degré d’exposition, la couleur choisie pour la terrasse variera du foncé au clair.

L’entretien est souvent oublié pour le bois composite. En tant que matériau exposé aux intempéries, il nécessite quelques protections contre la pollution et les bactéries. Un nettoyage à haute pression est utile et au printemps, il est recommandé de pulvériser de l’antimousse.

Auteur: Avis de Travaux

Partager cet article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>