Catégories
Allée, goudronnage et enrobé

Types d’allées pour votre maison pour aménager une allée d’entrée

Si vous vivez dans une maison individuelle, il y a de fortes chances que vous ayez votre propre allée. Ce qui signifie que vous êtes responsable de sa maintenance et de son entretien. Vous avez de la chance !

Bien que rien ne soit garanti dans le monde de l’immobilier, la mise à niveau ou le resurfaçage de votre allée est l’un des nombreux projets d’amélioration de la maison qui peuvent réduire vos coûts de propriété. Une amélioration de l’allée bien faite peut même augmenter la valeur de revente de votre maison.

Il y a plusieurs façons d’améliorer une allée.

Les entrées de garage existent en plusieurs saveurs différentes. Ce guide en aborde quatre : le granulat (gravier), le pavé, l’asphalte et le béton. Dans les sections qui suivent, nous discuterons du coût, de la durabilité, des exigences en matière d’entretien, du potentiel de bricolage et de l’adéquation globale de chacun d’entre eux.

Avant d’installer : questions et considérations

Premièrement, quelques facteurs clés à considérer avant de choisir un type d’allée et de commencer votre projet.

1.  Esthétique

L’attrait de la bordure de trottoir est-il important pour vous ? Si oui, vous avez besoin d’une entrée de garage qui se démarque. Considérez :

  • Contre quoi vous vous battez. Quel est le type d’allée prédominant dans votre quartier ? Dans les zones rurales et les quartiers urbains ouvriers, le gravier pourrait être le matériaux de choix. Dans les quartiers de la classe moyenne, l’asphalte et le béton l’emportent probablement sur le gravier et la pierre. Dans les quartiers plus huppés, la pierre pourrait être la gagnante. Vous n’êtes pas obligé de suivre les Jones, mais vous ne devriez pas prétendre que les apparences n’entrent pas en ligne de compte dans votre calcul.
  • Quel est le bon ajustement pour votre propriété. Si vous cherchez à ancrer une façade cohérente et haut de gamme qui augmente l’attrait de votre maison, vous vous pencherez probablement vers la pierre ou la brique. Si l’utilité est votre priorité absolue, le gravier ou le béton feront l’affaire.
  • Vos goûts personnel. Écoutez le designer qui sommeille en vous. Si vous êtes prêt (et pouvez vous permettre) à payer plus cher pour un matériau qui vous parle, ne laissez personne vous en dissuader. De même, ne cédez pas à la vanité ou à l’insécurité et ne vous lancez pas dans une option de pavage plus couteuse alors qu’un substitut plus pragmatique fera parfaitement l’affaire.

2.  Budget

Les considérations budgétaires peuvent bien sûr faire ou défaire tout projet d’amélioration de la maison. Les coûts d’installation ou de resurfaçage de votre allée tourneront autour d’une variété de facteurs :

  • Dimensions de l’allée
  • Les caractéristiques de drainage
  • Des éléments de conception, tels que les bordures et l’éclairage
  • Les aménagements paysagers adjacents, le cas échéant
  • Assistance payante, le cas échéant
  • Matériau de pavage

Parmi les quatre matériaux de pavage décrits dans ce guide, le granulat (gravier) est le moins cher, suivi de l’asphalte, du béton et des pavés. Si vous installez votre allée avec un budget serré, le gravier est votre meilleur choix. Si vous avez une plus grande marge de manœuvre, vous aurez plus de choix.

Paiement de votre projet d’allée

Une fois que vous avez fixé un budget pour votre projet d’allée, pensez à la façon dont vous allez le payer. Considérez ces options :

  • Carte de crédit à faible taux d’intérêt : Si vous avez un bon crédit, envisagez d’utiliser une carte de crédit pour payer votre projet d’allée au fil du temps. Recherchez des cartes de crédit à faible taux d’intérêt avec de longues promotions de lancement à 0 %. Les principales promotions de la catégorie s’étendent jusqu’à 21 mois – ce qui laisse largement le temps de rembourser un gros achat avant que le taux d’intérêt normal n’entre en jeu.
  • Épargne personnelle : Pourquoi contracter de nouvelles dettes si vous n’y êtes pas obligé ? Examinez attentivement votre épargne personnelle et déterminez si vous avez suffisamment de fonds pour financer votre projet de votre poche sans compromettre vos réserves d’urgence ou votre épargne à long terme. Si le temps n’est pas compté, envisagez de créer un compte d’épargne distinct pour l’amélioration et l’entretien de votre maison, à partir duquel vous financerez aussi bien les projets urgents que les projets planifiés. Vous pouvez le faire rapidement par l’intermédiaire de CIT Bank. Ma femme et moi versons régulièrement des contributions sur un compte d’épargne secondaire que nous avons utilisé pour financer des réparations urgentes de plomberie, l’entretien du système de chauffage et de climatisation, et même l’installation d’un patio dans l’arrière-cour.
  • Prêt sur valeur domiciliaire ou ligne de crédit : Si vous avez une valeur nette importante dans votre maison, un prêt sur valeur domiciliaire ou une ligne de crédit offre une combinaison idéale de pouvoir d’emprunt concentré et de coûts de financement raisonnablement bas (puisque les MCVD sont garantis par la valeur nette que vous avez construite dans votre maison).
  • Autres prêts immobiliers : D’autres types de prêts immobiliers garantis peuvent également fonctionner ici. Si vous disposez d’un capital propre convenable et que vous souhaitez réduire vos mensualités hypothécaires ou votre taux d’intérêt, un refinancement par encaissement fait d’une pierre deux coups. Pour les nouveaux propriétaires, les prêts de rénovation et les prêts de réhabilitation fonctionnent mieux.
  • Prêts personnels non garantis : Si vous n’avez pas suffisamment de fonds propres dans votre maison et que vous préférez ne pas sauter à travers les cerceaux liés à l’hypothèque, envisagez un prêt personnel non garanti auprès d’une banque, d’une coopérative de crédit ou d’un prêteur personnel en ligne comme Credible. Bien que les taux d’intérêt des prêts personnels soient plus élevés que ceux des prêts garantis, les emprunteurs de premier ordre peuvent être admissibles à des taux inférieurs à 10 % du TAEG.

3.  Forme et dimensions

allée maisonSi vous commencez votre allée à partir de zéro, vous devrez planifier sa forme et son parcours.

La plupart des allées urbaines sont des allées de garage.

La plupart des allées urbaines sont simples : des pavés rectangulaires ou carrés le long, dans la rue ou derrière leurs maisons. La mienne est un rectangle de 45 pieds accolé au côté de la maison, avec juste assez de largeur jusqu’à la limite de la propriété pour une voiture de tourisme standard.

Dans les zones suburbaines et rurales, vous aurez plus de liberté. Déterminez, puis marquez, le tracé et les limites exactes de votre allée avant de commencer votre projet. Assurez-vous qu’elle est suffisamment large pour une voiture de tourisme standard, avec de la place en plus. Tenez compte de toute forme peu orthodoxe, comme un demi-tour ou une aire de stationnement extérieure, dans vos calculs de dimensions.

4.  Réglementation locale

Avant d’engloutir de l’argent dans votre nouvelle allée, assurez-vous qu’elle est autorisée par les pouvoirs en place. Les municipalités exclusives réglementent souvent les améliorations de propriété avec des mains lourdes. Les associations de propriétaires peuvent être encore moins indulgentes, interdisant purement et simplement certains matériaux ou certaines couleurs.

5.  Potentiel de bricolage

Vous êtes à la recherche d’un projet que vous êtes capable de gérer et d’exécuter seul du début à la fin, ou vous préférez laisser faire les professionnels ?

Vos réserves temporelles et financières entreront en ligne de compte dans cette réflexion. Il en sera de même pour votre choix de matériau. Le bricolage de l’installation d’une allée en granulats est tout à fait à la portée de la plupart des propriétaires. L’asphalte, le béton et les pavés sont tous beaucoup plus délicats à réaliser soi-même.

6.  Entretien

Combien de temps, d’argent et d’efforts êtes-vous prêt à investir dans l’entretien de l’allée ?

L’entretien recommandé varie largement selon le matériau – le gravier est facile et peu coûteux à entretenir, tandis que l’asphalte nécessite une attention soutenue toutes les quelques années. La géographie et le climat jouent également un rôle – l’asphalte ne résiste pas particulièrement bien aux gels et dégels répétés, tandis que le gravier est sujet à l’érosion en cas de fortes pluies et n’est pas particulièrement facile à maintenir dégagé pendant l’hiver.

L’entretien de l’entrée de garage varie selon le matériau utilisé.

Entrées en granulats

  • Coût par pied carré : 0,50 euros à 5 euros, selon le matériau, le nombre de couches, le drainage et d’autres facteurs
  • Durée de vie utile : Indéfinie avec un resurfaçage périodique
  • Entretien : Faible à modérée
  • Potentiel de bricolage : élevé

Les agrégats, ou gravier, sont les moins chers et les plus durables de ces quatre matériaux courants pour allées. Ma femme et moi avons choisi le gravier pour notre allée, et nous n’aurions pas pu être plus heureux du résultat : Il nous a coûté moins de 300 euros, il n’a fallu qu’une seule matinée pour l’installer, et il durera jusqu’à la fin de notre mandat de propriétaires avec un entretien adéquat.

L’agrégat varie en fonction de l’endroit où vous vous trouvez.

Les granulats varient selon la géographie. Dans la plupart des régions des États-Unis, le calcaire de classe 5 est le choix à faire. Attendez-vous à payer entre 15 et 30 dollars la tonne. Vous aurez besoin d’environ une tonne par 50 pieds carrés, ou de 10 tonnes par section de 50′ par 10′.

La pierre calcaire est un matériau de base pour la construction d’un jardin.

Puisque le gravier est sujet à l’érosion, une sorte de système de drainage est recommandé sur les pentes modérées à raides. Un drain français de base, essentiellement une tranchée doublée de gravier avec un tuyau poreux en PVC qui redirige l’eau courante du centre de l’allée vers ses bords, est relativement simple à installer.

Entrées en pavés

  • Coût au pied carré : 7 euros à 14 euros, selon le matériau et d’autres facteurs
  • Durée de vie utile : 30 ans et plus, selon le climat et l’utilisation
  • Maintenance : Faible
  • Potentiel de bricolage : Faible

La pierre est le plus cher des quatre matériaux d’allée de ce guide. C’est aussi sans doute le plus attrayant. La pierre se marie bien avec d’autres éléments d’aménagement paysager et de conception, tels que les fontaines, les îlots d’entrée, les allées en pierre et les xéropaysages.

L’inconvénient est que le potentiel est limité.

L’inconvénient est un potentiel de bricolage limité : Comme le montre ce guide, vous aurez besoin d’un équipement professionnel pour préparer, niveler et paver l’allée – à la portée des propriétaires extrêmement compétents ayant déjà une expérience avancée de bricolage, mais probablement pas réaliste pour le guerrier du week-end typique. Pour réduire le ruissèlement des eaux pluviales, envisagez des pavés perméables, qui peuvent absorber 10 pouces d’eau par heure (gérant toutes les averses, sauf les plus apocalyptiques).

Autorisations en asphalte

  • Coût au pied carré : 4 euros à 8 euros
  • Durée de vie utile : 10 à 20 ans, selon le climat et l’utilisation
  • Maintenance : Modérée à élevée
  • Potentiel de bricolage : Faible

L’asphalte est un matériau courant et très fonctionnel pour les allées, moins cher que la pierre et le béton, ses deux principaux concurrents à surface solide. Le processus de construction est cependant impliqué et n’est pas recommandé pour les bricoleurs qui n’ont pas d’expérience préalable dans l’utilisation d’un équipement de pavage.

L’asphalte est un matériau courant et très fonctionnel pour les allées.

L’asphalte est également relativement exigeant en matière d’entretien, surtout dans les climats rigoureux. Les experts recommandent de sceller les allées en asphalte dans l’année qui suit leur installation, puis de les resceller tous les trois à cinq ans. Les réfections ne sont pas bon marché : Le coût moyen est d’environ 400 euros, moins pour les allées courtes et plus pour les longues. Des ragréages périodiques peuvent également être nécessaires, en fonction des habitudes d’utilisation et de la qualité et de la stabilité du substrat. (Le rapiéçage est à la portée des bricoleurs.)

La durée de vie utile de l’asphalte est la plus courte de tous les matériaux de cette liste. Dans les climats plus froids, attendez-vous à refaire la surface tous les 10 à 15 ans. Dans les régions plus douces, l’asphalte peut durer plus de 20 ans – mais d’autres surfaces durent comparativement plus longtemps aussi.

Entrées en béton

  • Coût au pied carré : 5 euros à 10 euros
  • Durée de vie utile : 20 à 40 ans
  • Maintenance : Faible à modérée
  • Potentiel de bricolage : Faible à modéré

Au premier coup d’œil, le béton et l’asphalte ont des propriétés similaires, mais le béton est comparativement plus durable. Selon le climat et l’utilisation, vous pouvez vous attendre à ce que votre allée en béton dure de 50 % à 100 % plus longtemps que l’asphalte. Le béton est également un peu plus facile à bricoler, bien qu’une installation professionnelle reste idéale pour la plupart des propriétaires de maison.

Le béton nécessite moins d’entretien d’une année sur l’autre. L’étanchéité est recommandée peu de temps après l’installation, mais à part cela, l’entretien n’implique guère plus que le lavage. Une utilisation intensive peut entraîner des problèmes plus graves, comme des fissures et des cassures, en particulier lorsque le gel et le dégel sont fréquents. Remplacer les sections cassées ou endommagées est un processus complexe qui nécessite soit des outils électriques, soit beaucoup d’huile de coude.

L’entretien du béton brut est un processus complexe.

Bien que le béton brut ne soit pas particulièrement attrayant, des options plus haut de gamme abondent si vous êtes prêt à payer pour elles. Cet aperçu est une lecture essentielle pour les propriétaires qui envisagent autre chose que le produit en béton le plus basique. N’oubliez pas de demander à votre installateur quelles sont les options de couleur, de brossage et autres ajouts fantaisistes qui peuvent stimuler l’attrait de votre allée.

Mot de la fin

Même si vous êtes parfaitement satisfait de votre maison actuelle, vos projets peuvent toujours changer. Il n’y a jamais de mal à garder un œil sur l’avenir.

Une allée attrayante n’amènera pas à elle seule des acheteurs à votre porte, mais elle pourrait augmenter le prix de vente de votre maison. Ce n’est certainement pas l’un de ces projets d’amélioration de la maison malavisés qui diminuent réellement la valeur de revente. Garde-le sur votre liste de choses à faire pour une prochaine fois, lorsque votre budget et votre appétit pour les travaux ménagers pratiques vous le permettront.

Une nouvelle entrée de garage est-elle dans votre avenir ? Vers lequel de ces matériaux penchez-vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *